Le Comité interministériel en charge du suivi de la Covid-19 a décidé de suspendre tous les vols directs de passagers à destination du royaume du Maroc, pour une durée de 2 semaines, à compter du lundi 29 novembre 2021 à 23 h 59.

Cette suspension a été décidée en raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus de la Covid-19, Omicron (B.1.1.529), notamment en Europe et en Afrique, et afin de préserver les acquis réalisés par le Maroc dans la lutte contre la pandémie et protéger la santé des citoyens, indique un communiqué de l’instance. Une évaluation de la situation sera entreprise régulièrement afin d’ajuster, au besoin, les mesures nécessaires, indique la même source.

Quelques heures après, Royal Air Maroc a précisé que la suspension concerne les vols depuis et vers le Maroc, sauf les vols spéciaux de rapatriement. Nos confrères de Médias24 ont ajouté de leur côté que les liaisons maritimes entre la France et le Maroc sont également suspendues, ce qui signifie que le Maroc aura complètement fermé ses frontières à partir de minuit.

Jeudi, le Maroc avait annoncé fermer ses frontières avec la France à compter du vendredi 26 novembre à 23 h 59, pour une durée indéterminée. Une décision décalée finalement au 28 novembre à minuit, a finalement tranché le Comité interministériel de coordination et de suivi du dispositif régissant les voyages internationaux pendant la pandémie. La raison avancée était la hausse des cas de Covid-19 en France, où près de 35 600 contaminations sont comptabilisées chaque jour.

Le Comité précise que “cette décision intervient afin de préserver les acquis du Maroc en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19 et pour faire face à la dégradation de la situation sanitaire dans certains pays du voisinage européen”.  Une suspension “jusqu’à nouvel ordre”, souligne la même source.

“Afin de faciliter le retour de ses clients, Air France renforcera son programme de vols de et vers Casablanca le 26 novembre 2021”, a indiqué pour sa part la compagnie à l’AFP.

Il y a près de deux semaines, le royaume a renforcé les contrôles à ses frontières en raison de la hausse des cas de contaminations au Covid-19 en Europe. Ces mesures concernent toutes les personnes en provenance des pays dits de “la liste B”, soit la France, plusieurs pays de l’Union européenne ainsi que le Royaume-Uni, l’Algérie et la Tunisie, selon la dernière actualisation du ministère des Affaires étrangères

Laissez un commentaire