Défiant la crise sanitaire, les envois de fonds par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) affichent une hausse de 42 % à la fin de septembre, comparée à la même période une année plus tôt. Avec cette nouvelle augmentation, ils confirment leur montée en flèche, en droite ligne des prévisions de l’Office des changes et de Bank Al-Maghrib.

Depuis la seconde moitié de l’année 2020, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) affichent des couleurs qui alimentent les prévisions optimistes des institutions. Poursuivant cette tendance haussière, les envois de fonds de Marocains du monde affichent 71,88 milliards de dirhams au compteur à la fin de septembre 2021.

Comme l’indique l’Office des changes dans son bulletin mensuel sur les échanges extérieurs, c’est une hausse de 42,5 %, soit l’équivalent de 21,42 milliards de dirhams, en comparaison avec la même période une année plus tôt. Fin septembre 2020, les transferts des MRE se situaient à 50,46 milliards de dirhams.

Solidarité numérique

Si l’explication de la solidarité avec la famille dans leur pays d’origine a prévalu, Hassan Boulaknadel, le directeur de l’Office des Changes, avait fournit une autre piste à TelQuel : “Les mesures de soutien budgétaire dans les pays d’accueil, la généralisation des transactions par voie numérique plutôt qu’en liquide, le recours accru aux canaux formels et les fluctuations cycliques des prix du pétrole et des taux de change ont constitué un concours de facteurs favorables ayant permis à la diaspora marocaine de maintenir ses transferts vers le Maroc.”

Lire la suite sur telquel.ma…

Laissez un commentaire