L’incertitude liée aux restrictions sanitaires et la diminution des liaisons aériennes ont engendré une baisse importante de la fréquentation touristique à Marrakech, destination traditionnellement privilégiée. Les hôteliers ont dû revoir leurs stratégies, visant en priorité les nationaux et se préparant à faire face à l’afflux annoncé de voyageurs israéliens.

Les professionnels du tourisme dans la Ville ocre se réjouissaient du retour des visiteurs étrangers à la suite de la réouverture exceptionnelle des frontières à la mi-juin 2021, puis de l’augmentation de la fréquence de certains vols reliant le royaume à l’Europe à la rentrée de septembre. Aujourd’hui, ils confient être encore dans un attentisme qui freine leurs activités, dépendant fortement des décisions prises par les autorités pour faire face à la pandémie de Covid-19.

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous