Le Conseil d’affaires Maroc-Israël a été créé par le patronat marocain au lendemain de la normalisation des relations diplomatiques entre les deux États. Son président, Steve O’Hana, nous en dévoile les missions et développe les arguments que peut faire valoir le royaume pour attirer les investisseurs séfarades mais aussi ashkénazes.

Les accords dits d’Abraham ont agrandi le champ des possibles. Quelques mois après la normalisation des relations entre le Maroc et Israël en décembre 2020, le Conseil d’affaires qui lie les deux pays est lancé. Objectif : “promouvoir la coopération entre les deux secteurs privés” à travers les échanges commerciaux, “l’organisation d’événements B2B” mais aussi “l’implantation d’entreprises marocaines en Israël et d’entreprises israéliennes au Maroc”.

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous