Le Maroc a regretté ce 28 septembre la décision de la France de durcir les conditions d’obtention des visas à l’égard du royaume, la qualifiant d’“injustifiée”.

Nous avons pris acte de cette décision, nous la considérons comme injustifiée”, a déclaré le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, lors d’une conférence de presse ce mardi avec son homologue mauritanien, Ismaël Ould Cheikh Ahmed, après que Paris a annoncé la réduction du nombre de visas accordés au Maroc, à l’Algérie et à la Tunisie qui “refusent” de délivrer les laissez-passer consulaires nécessaires au retour des immigrés refoulés de France.

“Le Maroc a toujours géré la question migratoire et le flux des personnes avec une logique de responsabilité et d’équilibre entre la facilitation des déplacements des personnes (…) et la lutte contre la migration clandestine”, a affirmé Nasser Bourita.

“Dans le cadre de cette approche, les consulats du royaume ont délivré, lors des seuls huit premiers mois de l’année courante, 400 laissez-passer au profit de personnes qui étaient en situation irrégulière”, a affirmé le ministre.

Lire la suite sur telquel.ma…

Laissez un commentaire