Alors président d’une association à Rennes (Bretagne), le député Mustapha Laabid, président du groupe d’amitié France-Maroc, avait été reconnu coupable par la justice française d’avoir utilisé plus de 21 000 euros des fonds de l’association à des fins personnelles.

Condamné à trois années d’inéligibilité pour abus de confiance, le député de la République en marche (LREM) Mustapha Laabid a démissionné de son mandat de député. Celui qui préside également le groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale a fait connaître sa décision au chef de file des députés de la majorité présidentielle, Christophe Castaner, dans un courriel dont l’AFP a eu copie.

Voilà, c’est fini…”, explique ainsi le député sur sa page Facebook, en retraçant son parcours judiciaire depuis “une dénonciation anonyme auprès de TRACFIN intervenue le 20 octobre 2017, soit quatre mois après mon élection”. Il y évoque aussi “un traitement expéditif et hors-norme”.

Lire la suite sur telquel.ma…

Laissez un commentaire