Même si les millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE) ne pourront une nouvelle fois pas élire de députés pour les représenter directement au Parlement, quelques membres de la diaspora sont candidats dans des circonscriptions au Maroc pour le scrutin législatif du 8 septembre. Qui sont-ils ?

Ils ne sont pas très nombreux. Pour chaque formation, ils se comptent même sur les doigts d’une main. Juste le nécessaire pour profiter des bonifications offertes par le ministère de l’Intérieur après la modification de la loi organique 29-11 relative aux partis politiques opérée en mars dernier.

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous