Lors d'un conseil de défense tenu mercredi 25 août, Emmanuel Macron a finalement accepté que les binationaux et Français résidant à l'étranger vaccinés avec tous les sérums reconnus par l'OMS (dont Sinopharm) bénéficient du pass sanitaire sept jours après avoir reçu une troisième dose d'un vaccin à ARN messager. Une concession qui intervient après de multiples incompréhensions et une importante mobilisation politique.

(article actualisé vendredi 27 août à 13 h 00)

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous