Emir Lallouche, cofondateur de Yalla Xash, la fintech qui permet aux Marocains résidant au Canada d’envoyer rapidement, et à moindre coût, de l’argent au Maroc, souhaite élargir le service à l’Amérique du Nord et à l’Afrique.

Le Franco-Marocain Emir Lallouche a toujours rêvé de créer sa start-up. Après des études d’ingénieur informatique à Poitiers et une longue carrière dans plusieurs sociétés de conseil en France, il se tourne vers l’entrepreneuriat. C’est à Montréal, au Canada – où il vit depuis 2016 –, qu’il a eu le déclic.

Un jour, un ami voulait envoyer de l’argent au Maroc pour sa mère gravement malade. Il est passé par une grande compagnie américaine, mais cette dernière a bloqué les fonds pour je ne sais quelle raison. Entre-temps, sa maman est décédée”, se désole-t-il.

L’ingénieur informatique découvre alors les difficultés que rencontrent de nombreux Marocains du Canada pour transférer de l’argent. Les transactions sont longues et ont un coût élevé. Faute d’alternative, ils sont à la merci des mastodontes du secteur.

Lire la suite sur telquel.ma…

Laissez un commentaire