Actuellement professeur en énergétique à l’université technologique de Nanyang, à Singapour, Rachid Yazami a mis au point un procédé qui permet de diviser par trois le temps de charge des véhicules électriques. Les voitures du futur seront-elles moins autonomes mais plus efficaces ? Le chercheur marocain, qui vient de lancer à Fès un centre d’excellence sur les batteries, en fait le pari et nous explique pourquoi.

Rachid Yazami a battu le record mondial de vitesse de recharge : 20 minutes. Trois fois plus rapide que Tesla qui, pour un matériel à même usage, prendra une heure. D’emblée, le sexagénaire met en perspective les enjeux : “Le problème de la charge rapide est devenu crucial à partir du moment où l’industrie du transport s’oriente vers la voiture électrique. Les véhicules à combustion interne – ceux fonctionnant avec un moteur thermique –, vont être remplacés par des moteurs électriques avec des batteries.”

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous