Mohamed Lotfi, Québécois d’origine marocaine, a dédié sa vie aux détenus de la prison de Montréal. Journaliste, animateur, acteur, réalisateur, il a passé plus de trente ans à leur donner une voix grâce à son émission de radio “Souverains anonymes”. Portrait d’un engagement.

Tout a commencé par une simple interrogation. “Que pourrait bien dire un détenu dans un micro?”, s’est demandé Mohamed Lotfi en 1989. Beaucoup de choses, s’est-il très vite rendu compte.

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous