Avec près de 5 millions de personnes d’origine marocaine vivant à l’étranger, le Maroc peut compter sur la 22e plus grande diaspora du monde, et la deuxième de la région MENA, derrière l’Égypte. Soit un capital humain au potentiel économique considérable, à en juger du lien toujours persistant entre les Marocains du Monde et leur pays d’origine, ou celui de leurs parents. Pour preuve, les transferts d’argent représentaient en 2018 le deuxième élément de la balance des paiements du Maroc, et contribuaient à 6% du PIB national. Et en 2020, malgré la pandémie et la crise économique, les envois de fonds de la diaspora ont augmenté de 5%. 

Les investissements, eux, restent à la traîne malgré les initiatives du gouvernement marocain, qui multiplient ces dernières années programmes dédiés et accords de coopération. Dans ce contexte, qu’est-ce qui pousse tout de même des milliers de jeunes Marocains à investir au Maroc, et à y monter leur société ? Quelles sont les barrières auxquelles ils font face ? L’immobilier, secteur longtemps privilégié par une majorité de MRE a-t-il toujours la cote ? C’est à ces questions que Diaspora a voulu répondre, à l’aide de décryptages, de portraits d’entrepreneurs, et d’interviews d’experts.

Tous les épisodes

Laissez un commentaire