Épisode 4. Sur le bateau menant les troupes coloniales en France, une jeune recrue se fait remarquer en 1914. En quittant le Maroc, un lieutenant a emmené une femme avec lui. Intégrée aux spahis, Fatima devient alors la seule femme combattante connue de l’armée française.

Été 1914. Port de Rabat. Le lieutenant-colonel Gustave Dupertuis embarque avec sept escadrons de 200 hommes, direction Cette (actuelle Sète). Le lendemain, l’homme se promène sur le pont, quand il croise “un tout jeune spahi qui [le] salue d’un air un peu gêné”, raconte-t-il dans ses mémoires publiées dans Un homme d’aventure, tome 1 (Editions Les Presses du Midi). Un enfant de troupe peut-être ? La question n’est plus de son ressort et sort de son esprit. Jusqu’au lendemain et sa seconde rencontre avec ce mystérieux individu.

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous