L'imam de Bordeaux, Tareq Oubrou. Crédit : Joël SAGET / AFP)

Le projet de loi confortant le respect des principes de la République, initialement baptisé “loi contre les séparatismes”, a commencé lundi 1er février à être débattu en séance plénière à l’Assemblée nationale. Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux et théologien, livre son point de vue sur le texte.

Neutralité du service public, sanctions contre la haine en ligne, restriction de l’école à la maison, contrôle renforcé des associations, lutte contre la polygamie, contre les mariages forcés et contre les certificats de virginité, égalité dans l’héritage… Le document de 51 articles, traduction du discours prononcé aux Mureaux par le président Emmanuel Macron début octobre 2020, balaie de très nombreux sujets. “Le premier des buts est de lutter contre le séparatisme islamiste”, revendique explicitement le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous