Hassan II en avait fait un objet de culte, Mohammed VI l’a relégué aux oubliettes. Entre hier et aujourd’hui, l’histoire du train qui a fasciné des générations de Marocains est celle d’un règne et d’un pays qui basculent, quittant l’irrationnel pour une certaine forme de normalité.

Le train royal fait partie intégrante de la légende née autour de Hassan II. Il ressemble d’ailleurs à l’image du défunt monarque : fastueux, démesuré, dans tous les cas fascinant. Sur les origines du train, il n’y a jamais eu de consensus et tout le monde dit tout, à peu près.

LISEZ GRATUITEMENT CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT
À diaspora
Vous avez déja un compte à Diaspora ? Identifiez-vous