Diaspora

Quel avenir pour les migrations des Marocains après la pandémie ?

Les multiples fermetures de frontières décrétées par les gouvernements pour endiguer la crise sanitaire ont mis un coup de frein brutal aux allées et venues des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Alors que la menace plane toujours, plusieurs chercheurs se livrent pour Diaspora à un exercice délicat : prédire l’évolution des migrations marocaines à moyen et à long terme.

De gauche à droite, Sarah Fraincart, Samir Azzimani, Asma Niang, Célia Jodar et Bilal El Harab (crédit montage : Diaspora).

MRE et Jeux olympiques : notre sélection d’articles

Médaillé d’or lundi 2 août aux Jeux olympiques (JO) de Tokyo, le spécialiste du 3 000 mètres steeple Soufiane El Bakkali ne cesse de rappeler son attachement au quartier populaire d’El Merja, à Fès, où il né et où il a grandi. D’autres sportifs marocains ont vu le jour et se sont fait connaître à l’étranger, tout en continuant à représenter leur pays d’origine ou en en restant très proches. Tour d’horizon.

Les drapeaux marocain et algérien enchâssés (montage : TelQuel).

Maroc-Algérie : les diasporas au-delà des tensions ?

Le roi Mohammed VI a tendu une nouvelle fois la main à l’Algérie, samedi 31 juillet, à l’occasion de son discours célébrant le 22e anniversaire de la fête du trône. Au sein des diasporas des deux pays, notamment en France, les tensions sont souvent dépassées au nom d’appartenances sociale, culturelle ou religieuse communes.

Le judoka français Teddy Riner à Marrakech (crédit : Jack Guez / AFP).

Teddy Riner : les secrets de sa préparation olympique au Maroc

Décuple champion du monde et double champion olympique en titre dans la catégorie reine des +100kg, le judoka français Teddy Riner a décroché vendredi 30 juillet aux JO de Tokyo une médaille de bronze historique. Diaspora vous raconte les coulisses de sa préparation au Maroc, où il cultive depuis de nombreuses années d’intenses relations politiques comme commerciales.

Des personnes faisant la queue, en mars 2020, devant le consulat de France à Marrakech (image d’illustration, Fadel Senna / AFP).

Ces ERM (Étrangers résidant au Maroc) que la crise a éloignés physiquement… mais pas mentalement

Ils parlent couramment darija, voyagent surchargés, supportent les Lions de l’Atlas avant leur équipe nationale… Même s’ils ont pour certains dû suivre un conjoint ou un travail et revenir en Europe, ces Français, Espagnols ou encore Belges sont nés, ont vécu, ont étudié, ont eu leurs enfants au Maroc. Et souffrent, depuis parfois un an et demi, d’être tenus à distance du pays avec lequel ils ont développé des liens viscéraux. Témoignages.

MRE et Covid-19

La crise sanitaire a bouleversé le monde. Parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), les plus âgés sont décédés en nombre pendant cette […]

Le Beni Ouarain, tapis marocain devenu la “hype” de la déco

Dans les salons des célébrités et des influenceuses, sur Pinterest, dans les maisons de vos amis… Le tapis Beni Ouarain est aujourd’hui partout. Patrimoine de l’artisanat du Moyen Atlas, son succès international a cependant un goût doux amer, entre fierté et récupération culturelle. Enquête sur un bout de laine qui déchaîne les passions et les tendances.

Chargement…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et / ou réessayer.

Inscrivez-vous à la newsletter Diaspora

Tous les mercredi dans votre boîte email